10 février 2018 : La valeur n’attend point le nombre des années

 

(Article du courrier de l’Ouest du 11 février 2018)

« La valeur n’attend point le nombre des années », cette tirade du Cid de Corneille trouve toute sa signification au club de théâtre de Brain sur Allonnes. Ils sont 15 adolescents âgés de 11 à 16 ans, 12 filles et 3 garçons. Sous la direction de M. Olivier Charrier qui est aussi le directeur de l’école publique, ils répètent avec beaucoup de professionnalisme depuis la fin du mois de septembre 2017, une pièce, ou plutôt un ensemble de sketches. Ceux-ci sont tirés d’un ouvrage de Jacques Maurin intitulé : les Pruneaux. Pruneaux, c’est le surnom que l’on donne aux pensionnaires de la maison de retraite Marcel Pruneau. Mais comme le dit Agathe l’un des rôles de la pièce, « c’est plus banalement parce qu’ils ressemblent au fruit du même nom : ils sont vieux, moches, ridés, et ils font chier, comme les pruneaux… ». Dans cette maison de retraite, les sketches et les gags s’enchaînent dans un tourbillon délirant, mêlant rire et émotion. Cette série de sketchs joués par les adolescents de Brain sur Allonnes fera la première partie de la pièce jouée par leurs aînés de la troupe « Brain de folie » et intitulée «Maman y a papa qui bouge encore ! ». Les représentations seront données les 10 et 11 février, 17 et 18 février et 23 et 24 février 2018. Les bénéfices des deux dernières représentations seront reversés à l’association Affiniam – solidarité et à l’association des Débranchés.

 

_DSC3830_DSC3823_DSC3826_DSC3828_DSC3830_DSC3833_DSC3832_DSC3831

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s